Get Adobe Flash player
Prochains évènements
  1. “Ce Soir, Chéri !”

    26 juin à 19 h 00 -> 20 h 30
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

TOUT EST MAINTENANT Concert de mélodies françaises et belges

15 mai à 12 h 00 -> 13 h 00

10€

En direct du JARDIN MUSICAL
Samedi 15 mai 2021 à 12h
Concert en streaming.
Possibilité de le visionner pendant une semaine.
Achat des tickets jusqu’au 15/5.

« TOUT EST MAINTENANT »

Mélodies de
Philippe Verkaeren, Claude Debussy, Francis Poulenc et Gabriel Fauré
sur des poèmes de
Jacques Richard, Louis Aragon, Paul Verlaine et Théodore de Banville

Diana Gonnissen-Oro, soprano
Grégory Léonti, piano

Tarif : 30€ en présentiel (réserver auprès de Diana Gonnissen Oro) ou 10 € en ligne :

https://www.eventbrite.be/e/tout-est-maintenant-diana-oro-gonnissen-soprane-et-gregory-leonti-piano-tickets-151964254175

Les tickets sont vendus jusqu’au 15/5/2021 ; le lien est actif pendant une semaine. Vous pourrez donc voir ou revoir le concert plus tard.

AU PROGRAMME

C.
Francis Poulenc – Louis Aragon

Extase – Nuit d’étoiles
Claude Debussy – (Verlaine – Théodore de Banville)

En sourdine
Gabriel Fauré – (Verlaine)

(Durée pour les 4 : ± 15 min.)

Tout est maintenant, Opus 43(cycle de 5 mélodies pour voix de soprano et piano)
L’ Étole du jour, Opus 46a (cycle de 4 mélodies pour voix de soprano et piano)
Philippe Verkaeren – Jacques Richard

(Durée ± 30 min.)
Durée totale : ± 45 minutes

L’idée de cet enregistrement nous est venue après avoir interprété à plusieurs reprises les cycles mélodies de Philippe Verkaeren sur des poèmes de Jacques Richard. Et ce tant au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris qu’en divers sites bruxellois, la Maison Louis Scutenaire, le Centre d’Art Contemporain Maison des Arts, et le Théâtre Poème 2, entre autres. Nous voulons ainsi continuer à assurer la visibilité d’œuvres représentatives d’une musique et d’une poésie belges d’aujourd’hui qui méritent largement le détour que propose ce concert.
Nous avons choisi d’y ajouter Debussy, Poulenc et Fauré dont la proximité de sensibilités nous a paru complémentaire.

Les interprètes:
Diana Gonnissen, soprano lyrique et comédienne, diplômée avec distinction du Conservatoire Royal de Bruxelles et se meut avec bonheur dans un répertoire varié qui s’étend de la musique classique à l’opérette voire la chanson. Son parcours est atypique : Opéra, Café -Théâtre, concertiste, création de spectacles, d’événements… Sa formation de comédienne l’a amenée à travailler dans le théâtre de rue et l’improvisation notamment avec le Magic Land Théâtre.
Intrépide soprano, elle chante de l’opéra accompagnée par Philippe Hacardiaux, accordéoniste de talent. Une formule audacieuse qui rend ses lettres de noblesse à l’accordéon et rend accessible à tous la musique dite ” sérieuse ».
Elle a créé « Ce Soir, Chéri ! », théâtre musical co-écrit avec Sophie de Tillesse, pour le bonheur de tous…

Grégory Léonti débute le piano au CNR de Marseille où il reçoit les plus grandes distinctions : premier prix de piano à l’unanimité et le prix spécial “Pierre Barbizet”.
Il intègre dans la foulée le Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Dominique Cornil et Serguei Leschenko dont il sort diplômé avec grande distinction. Par la suite, il devient chef de chant au CNIPAL à Marseille, ce qui lui permet de participer à de grands projets artistiques et de se produire en tant que pianiste accompagnateur dans des opéras renommés tels que Bordeaux, Marseille, Avignon, Toulon et Montpellier. Dans le même temps, Gregory collabore en tant que soliste avec des orchestres tels que l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège et l’Orchestre Philharmonique du Conservatoire Royal de Bruxelles.
Aujourd’hui, Gregory est pianiste accompagnateur au Conservatoire Royal de Bruxelles, ce qui l’amène à participer à de nombreux projets musicaux en Belgique.

Deux mots des auteurs.

Philippe Verkaeren et Jacques Richard se connaissent depuis le conservatoire qu’ils ont fréquenté ensemble. Le premier est devenu musicien, le second écrivain. Les hasards de la vie les ont fait se retrouver. L’idée d’une rencontre entre musique et littérature s’est trouvée tout naturellement. Elle s’est muée en une chaleureuse complicité, entre eux, mais aussi avec leurs interprètes.
Le genre de la mélodie, si cher à Philippe Verkaeren et aux deux musiciens de ce jour, trouve ici une excellente occasion d’entrer en résonance avec les couleurs et la métrique des œuvres de Jacques Richard.

Philippe Verkaeren est un compositeur et organiste bruxellois.
Il a été directeur de l’Académie de Musique Instrumentale de Schaerbeek et professeur au Conservatoire de Bruxelles. Il est aussi un compositeur d’une grande fécondité, auteur, entre autres, de diverses pièces pour orgue, pour piano, pour guitare, pour clarinette ou pour flûte, parmi lesquelles certaines ont été imposées dans les Académies de Musique et au Concours du Crédit Communal de Belgique.

Né à Bruxelles, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Il est aussi peintre et a enseigné en école supérieure pendant trente ans. Auteur de nouvelles, de poèmes, d’un essai, Nues (2020), et de plusieurs romans (Le Carré des Allemands, Petit Traître, finaliste du Prix Rossel 2012 et Prix Franz de Wever de l’Académie Royale de Belgique), ses œuvres interrogent, dans l’intranquillité de notre quotidien, nos rapports au réel, à l’autre et au mal.
Sur rien mes lèvres, poèmes, paraîtra en septembre 2021.

Nous pourrions vous parler encore de Debussy, Poulenc, Fauré. Et de Verlaine, Aragon et Th. de Banville. Mais ce serait vous asséner un cours d’histoire de la musique et de la littérature dont vous n’avez sans doute nul besoin et dont le contenu est facilement accessible à chacun.